17 juillet 2008

Neige sur Beverly Hills (1987)

Une adaptation libre du premier roman de Bret Easton Ellis (Moins que zéro), c'est de cette manière qu'il faut aborder ce film lorsque l'on a déjà lu le bouquin. Et c'est finalement une assez bonne chose, car le résultat est assez surprenant, et plutôt convaincant. Une interprétation remarquable (notamment Robert Downey Jr, en junkie au bord du précipice), une histoire un peu édulcorée en comparaison du texte original, débarrassée d'une partie de son aspect glauque pour se focaliser sur son ressort dramatique et sur les liens qui unissent les personnages. Neige sur Beverly Hills reprend les grandes lignes du roman (du souvenir que j'en garde en tout cas, et qui commence à ne plus être très frais dans ma tête...), la décadence d'une jeunesse friquée qui ne trouve plus l'excitation que dans sa propre autodestruction. Le climat a su conserver une partie de la noirceur de l'univers d'Ellis, tout en l'allégeant de détails pas vraiment indispensables ; en gros, c'est du Ellis à la sauce Hollywoodienne, mais sans ses excès. Pas de happy end lourdingue, pas de plan balisé éculé qu'on serait capable de deviner dès les premiers instants, pas trop de bons sentiments non plus. Juste l'histoire touchante d'adolescents livrés à eux-mêmes et complètement paumés.

Titre original : Less than zero
Réalisateur : Marek Kanievska
Interprètes : Robert Downey Jr., Andrew McCarthy, Jami Gertz, James Spader...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine