24 mars 2010

Aldous HUXLEY, sur le consumérisme

« (…) Le besoin d’être unique, d’une façon ou d’une autre, augmente au fur et à mesure de la standardisation. Des agents de publicité américains, payés pour être psychologues, ont compris ce trait pathétique de la nature de leurs contemporains. Dans ce qu’on nomme, je ne sais pourquoi, les « meilleures revues » américaines, vous voyez de pompeuses annonces d’autos, de pardessus, de radios, de papier à lettres, de chocolats, dont le mérite hors ligne est leur « exclusivité ». Ce mot-là attire un million d’acheteurs qui chérissent comme un chef-d’œuvre leur trésor fait en série ; ils sont fiers – aussi longtemps du moins qu’ils ne rencontrent pas trop d’acheteurs du même produit – d’être les seuls à posséder quelque chose d’ « exclusif ». (…) »

Extrait de Tour du monde d'un sceptique, de Aldous Huxley (1926) / Traduction de Fernande Dauriac (édition Petite Bibliothèque Payot).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine