29 mars 2011

Dostoïevski, sur l'amour

« (...) j'en arrive à croire aujourd'hui de temps en temps que l'amour ne peut rien être d'autre qu'un droit volontairement donné à l'objet que l'on aime de nous tyranniser. (...) »
 
Fédor Dostoïevski, Les carnets du sous-sol (1864) ; traduction de André Markovicz pour les éditions Babel (1992).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine