24 mai 2012

Paul Léautaud, sur le métier de comédien


« (...) Ma future belle-mère était à peine installée à la maison que la manie du théâtre la prenait. Affaire de contagion, sans doute. Il y a comme cela des gens qui rougiraient de gagner leur vie comme domestique et qui en remplissent très bien le rôle sur la scène. Et puis, on devient si facilement un comédien, une comédienne ! Aucun besoin d'intelligence, au contraire. Plus on est bête, mieux cela vaut, et le premier sot, la première dinde venus peuvent y réussir, sans autre bagage et préparation que l'apprentissage d'un certain langage et de certains trucs. (...) »

Paul Léautaud, In Memoriam ; Mercure de France (1905).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine