5 mai 2010

Charles Bukowski, sur les femmes

« (…) n’attends pas la femme idéale, elle n’existe pas. il y a des femmes qui te font sentir plus vivant mais ce sont précisément les femmes qui te planteront sous les yeux de la foule. bien sûr je sais à quoi m’attendre, mais ça n’empêche pas le couteau de couper. la femelle s’amuse à passer d’un homme à l’autre, et si elle est en position de le faire, pas un n’arrive à lui résister. le mâle, malgré ses bravades et son goût pour l’exploration, est l’élément loyal du couple, celui qui est généralement amoureux. la femelle est douée pour la trahison, la torture et la damnation. n’envie jamais sa femme à un homme. derrière tout ça se cache un véritable enfer. (…) »


Extrait d’une lettre de Charles Bukowski adressée à Steve Richmond en novembre 1971 (publié dans la biographie Charles Bukowski, une vie de fou de Howard Sounes)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine