8 mars 2015

Jean Clair, sur l'art contemporain


« Ce qui remplit ces nouveaux espaces urbains d'où la mémoire en France a disparu, ce sont souvent les décharges. Quand les déchets ne sont plus maîtrisés, ils débordent. Leur enlèvement se fait une fois, puis deux fois, puis maintenant trois fois par jour, dans un ronflement de puissants moteurs de chars qui font trembler les murs. Les décharges débordent pourtant, et faute de tout pouvoir brûler, on les multiplie.
Quand on ne peut plus les contenir, elles se déversent dans les musées et l'on en dispose quelques unes dans les salles, sous la direction d'un artiste, pour les baptiser « œuvres d'art ». (...) »

Jean Clair, L'hiver de la culture (2011) ; Flammarion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine