10 septembre 2007

Jim HARRISON : Un bon jour pour mourir

"La merveilleuse histoire d'une virée fantastique à travers l'Amérique des années 60 ! Un trio inoubliable, très Jules et Jim, prend la route, entre un joint, deux cuites et trois parties fines, pour s'en aller faire sauter un barrage du côté du Grand Canyon du Colorado. Selon Michel Lebrun, si ç'avait été un polar, ç'aurait été le meilleur de l'année. En tout cas, on n'oubliera pas de sitôt les aventures savoureuses et les portraits tendres de ces trois héros que Jim Harrison dépeint dans le style flamboyant qui est sa marque. "

Premier roman lu de cet auteur que je désirais découvrir depuis longtemps. C'est le premier, mais ça ne sera certainement pas le dernier. Un bon jour pour mourir contient tout ce que j'attends d'un bon roman : des personnages auxquels on s'attache dès les premières pages, de l'émotion, tout ça sur fond d'aventure, de désespoir, et d'Amérique profonde des années 60/70. L'histoire tourne autour de deux amis fraichement rencontrés accompagnés d'une jeune femme - girlfriend et amie d'enfance pour l'un, sujet de convoitise et de fantasmes pour l'autre - qui, propulsés par une surconsommation d'alcool et de drogues, se sont mis en tête de démolir des barrages et rendre ses droits à une nature qu'ils estiment mutilée par l'activité humaine. S'ensuit un long périple à travers l'Amérique, où le trio élabore un plan échevelé, voguant de motel en motel, de bar en bar (voire de bordel en bordel), au rythme de l’émiettement d'un amour d'adolescents sur le point de s'éteindre, et d'un amour impossible naissant.

Le style d'Harrison est vigoureux, précis, et touchant, ses personnages sont vivants, un grand roman à mon avis, et qui se lit très - presque trop - vite.

Prochaine étape : Nord-Michigan ou Dalva

2 commentaires:

  1. ANCIENS COMMENTAIRES (OVERBLOG)
    +++++++++++++++++++++++++++++++

    Déjà que tes posts m'avaient donné envie de découvrir cet auteur, mais là, après avoir lu ton commentaire, je pense que je vais vraiment devoir m'y attarder. J'ai l'impression, à te lire, qu'il propose également ce que j'espère trouver dans un livre (car je dois dire qu'à force de lire, je deviens de plus en plus exigente ...). Merci pour tes commentaires qui sont toujours très intéressants. Messaline

    Commentaire n°1 posté par Messaline le 18/11/2007 à 18h06


    Je devrais attaquer Nord Michigan d'ici quelques jours, je te tiendrais au courant, mais tu peux déjà te procurer "Un bon jour...", il y a à mon avis peu de chance que ça te déplaise.

    Réponse de Hank le 23/12/2007 à 10h26

    +++++++++++++++++++++++++++++++

    hey !! je viens de voir que tu as mis mon blog dans tes favoris ! ^^

    Commentaire n°2 posté par Messaline le 18/11/2007 à 18h07


    Et moi je viens de voir le lien sur ton blog. On devrait ouvrir nos yeux de temps en temps ;-)

    Réponse de Hank le 23/12/2007 à 10h28

    RépondreSupprimer
  2. Cela sent le plagiat du fabuleux livre de Edward Abbey paru en 1975 The Monkey Wrench Gang (Le Gang de la clef à molette Éditions Gallmeister, Paris, 2006, préfacé par Robert Redford ) et dont la lecture est un must pour qui aime le désert et refuse sa destruction par l'argent qui prime tout aujourd'hui. Il a une suite Hayduke Lives! (1989). lire aussi du même auteur Desert Solitaire: A Season in the Wilderness (1968) . Si vous avez visité le parc national d'Arches près de Moab en Utah vous y revivrez vos excursions dans ce site fabuleux. Je suis un amoureux de Grand Canyon dont j'ai parcouru quelques 900kms à pied en 25 ans et dont vous pouvez trouver mon compte rendu sur ce blog-livre ici: http://froggyatgcn.canalblog.com/ .

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine