28 octobre 2011

Stendhal, sur le mariage et la routine


« (...) Le mariage et surtout la province vieillissent étonnamment un homme : l'esprit devient paresseux, et un mouvement du cerveau à force d'être rare devient pénible et bientôt impossible. (...)

Stendhal, Souvenirs d'égotisme (1832)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine