12 septembre 2010

H.L. Mencken, sur la politique et la démocratie


« (...) En démocratie, un politicien prospère normalement, non à proportion de la rigueur de ses principes et de l'intégrité de son honneur, mais autant qu'il excelle, faiseur de phrases creuses et sonores, à inventer des périls imaginaires et, contre eux, d'imaginaires défenses. Ainsi notre politique dégénère en une poursuite de spectres. L'électeur masculin, poltron de sa nature, prend toujours peur d'un nouveau danger et choisit quelques charlatans pour le protéger. (...) »

H.L. Mencken, extrait de Défense des femmes (1918). Traduction de Jean Jardin ; Gallimard (1934)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés cette semaine